Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

ARCHI
archi

Description...description...et puis quoi encore!!
Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- Etats d'âme
- Déconnons un peu

5 DERNIERS ARTICLES
- BLANC
- Y'A MA DOUCE...
- C'EST BIEN FINI
- PARTIR
- DELICES
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- BLANC
- NOUS
- CARESSES
- FEVRIER
- A DEUX
- JE SUIS CONTRE
- PROVERBE OPTIMISTE
- NATURE MORTE
- LAISSEZ MOI
- HEUREUX

BLOGS FAVORIS
1.Sirene
Ajouter archi à vos favoris

LIENS FAVORIS
- denver limo concerts
- denver airport taxi service
- denver airport limousine
 POUNE Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Tu as choisi de partir en silence, à genoux

Yeux fermés, comme dans une ultime prière

La cordelette fine serrant, brisant ton cou

Faisant de mon reste un champ de pierres

 

Désormais tu ne seras plus que dans mon passé

Demain ne résonnera plus de ton rire en cascade

Malgré moi vers le grand fond je t'ai poussée

Je porterai ton image brisée derrière ma façade

Je serai pour nous deux le gardien de notre vie

Cultivant les bouquets irisés de nos bonheurs

Accompagnant sur leur chemin nos trois petits

Ressassant la nuit venue ce qui fit notre malheur

 

Tu as choisi de partir en silence, à genoux

Yeux fermés comme dans une ultime prière

La cordelette fine brisant, serrant ton cou

Faisant de mon reste un champ de pierres

 

Maintenant quand je laisse mes pensées te caresser

Quand le soir tombant me donne envie de m'enfuir

Nos joies vécues main dans la main me font pleurer

Alors que tous nos drames kafkaïens me font sourire

Me voila entré dans le tunnel que j'ai tant redouté

Je ne sais pas si la lumière m'attendra tout au bout

Mais si elle luit un jour, alors tu m'auras pardonné

Je serai prêt à te rejoindre, il nous restera l'éternité

 

Tu as choisi de partir en silence, à genoux

Yeux fermés, comme dans une ultime prière

La cordelette fine serrant, brisant ton cou

Faisant de mon reste un champ de pierres

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 25-01-2008 à 15h53

 FIN Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Bon, ben voila... je viens coller le mot fin à ma petite aventure. Mais je voulais pas partir comme l'étron qu'on évacue du fond de la cuvette à grands coups de chasse d'eau. Alors je tiens à vous faire un petit adieu. Vous avez été de plus en plus nombreux à parcourir mes mots et je veux vous remercier de m'avoir accompagné tout au long de ce chemin, ça a été agréable de savoir que vous lisiez par dessus mon épaule, j'ai apprécié votre présence. Mais là où je vais, je dois y aller seul, il y a un grand vide qui vient de se faire en moi et je pourrai y faire face qu'en employant mes méthodes de sauvage. Si je me suis souvent comparé à un vieil ours, c'est simplement parce que je commence à me connaitre et je sais qui je suis... alors c'est l'hiver, il fait froid, je suis seul, il est temps pour moi d'hiberner. J'espère que les premiers rayons du soleil seront suffisamment chauds pour me sortir de cet état. Je souhaite sincèrement que nous arrivions à nous croiser à nouveau...

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 04-01-2008 à 09h15

 LE GARDIEN DE TES ANGES Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

Enfin j'ai compris ce pour quoi je vivais

Je suis et demeurerai de tes anges le gardien

Bataillant pour que ton bonheur soit parfait

Ton sourire me suffit, mon reste n'est rien

 

Si je dois m'éteindre dans d'atroces douleurs

Pour que tes yeux diffusent ta douce lumière

J'affronterai l'enfer, et briserai tes malheurs

J'écraserai mon coeur à grands coups de pierres

 

Ma volonté se conjugue à ton plus que parfait

Mes souhaits sont ce que ta main me demande

Mes nuits ne sont plus que veilles pour être prêt

A ramper, poser le peu que je suis en offrande

 

Ma réalité m'est apparue comme une évidence

Plus aucune question éxistentielle ne me dérange

Pour que ta vie soit la plus lascive des danses

Tapi, je veille, je suis le gardien de tes anges

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 27-12-2007 à 14h57

 JE VOULAIS Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Je voulais te construire un chateau

Tu l'aurais même trouvé beau

Je voulais faire pousser des fleurs

Tu les aurais appelées bonheur

Je voulais t'ouvrir ce que je suis

Tu aurais jonglé avec ma vie

Je voulais t'envoler dans ma bulle

Tu aurais chassé mon ridicule

Je voulais paver ta route de mousse

Tu aurais aimé jouer avec l'ours

Je voulais te bercer sous les étoiles

Tu aurais tout affronté sans voile

 

Je voulais juste te serrer dans mes bras

Sachant que l'éternité ne me suffirait pas

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 23-12-2007 à 15h30

 OLIVIER Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Tu as choisi la réalité des étoiles à celle des humains

Vivant jusqu'à l'extrémité ton sentiment assassin

Qui a fait de toi ce corps disloqué, ce piteux pantin

Alors qu'ils continuent à jouer aux ingénus, aux putains

 

Je t'ai su mort, alors, connecté, je suis allé voir

L'hommage indispensable qu'il devait te rendre

J'ai vu que leurs corps luisants, leurs mains noires

L'une s'offrant pour que l'autre puisse la prendre

Ils pissent tous en choeur sur ta fragile mémoire

Attendant sans doute qu'on disperse tes cendres

Pour, l'esprit libéré, le coeur soulagé, pouvoir

S'astiquer le manchon et vivants se prétendre

 

Tu as choisi la réalité des étoiles à celle des humains

Vivant jusqu'à l'extrémité ton sentiment assassin

Qui a fait de toi ce corps disloqué, ce piteux pantin

Alors qu'ils continuent à jouer aux ingénus, aux putains

 

Ils bousculent, ils rabaissent et ils maltraitent

Disant qu'ils jouent parce que c'est virtuel

Niant l'impact de leurs fausses promesses

Mais ce virtuel n'est que la loupe de leur réel

Tu es entré dans l'arène, oubliant tes faiblesses

Te pensant preux chevalier toi qui était pucelle

Un homme incapable de supporter ces bassesses

Tu laisses une mère qui meurt et des amis fidèles

 

Tu as choisi la réalité des étoiles à celle des humains

Vivant jusqu'à l'extrémité ton sentiment assassin

Qui a fait de toi ce corps disloqué, ce piteux pantin

Alors qu'ils continuent à jouer aux ingénus, aux putains

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 22-12-2007 à 19h11


|<< <<<  1   2   3   4   5  | 6 |  7   8   9   10   11   12  >>> >>|


SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 29-03-2006 à 17h53 | Mis à jour le 13-02-2009 à 16h24 | Note : 6.26/10